Archives mensuelles : février 2010

Les noces funèbres

Les noces funèbres (2005)

De Tim Burton

Un cœur qui a cessé de battre peut-il encore se briser ?

Distribution :

  • Johnny Depp : Victor Van Dort
  • Helena Bonham Carter : Corpse Bride (Emily, la mariée défunte)
  • Emily Watson : Victoria Everglot
  • Tracey Ullman : Nell Van Dort / Hildegarde
  • William Van Dort / Mayhew / Paul The Head Waiter (Paul le serveur)
  • Joanna Lumley : Maudeline Everglot
  • Albert Finney : Finnis Everglot
  • Richard E. Grant : Barkis Bittern
  • Christopher Lee : Pastor Galswells (Le pasteur Galswell)
  • Michael Gough : Elder Gutknecht
  • Jane Horrocks : Black Widow Spider (La Veuve noire) / Mrs. Plum (Mme Plum)
  • Maggot (L’asticot) / Town Crier (Le crieur public)
  • Deep Roy : General Bonesapart (Bonaparte)
  • Danny Elfman : Bonejangles
  • Stephen Ballantyne : Emil
  • Lisa Kay : Solemn Village Boy (Le jeune villageois solennel)

Synopsis :

Dans un petit village d’Europe de l’est du XIXe siècle, Victor van Dort, un jeune homme, s’apprête à épouser Victoria Everglot alors qu’ils ne se sont jamais vus.

Désespéré alors qu’il erre dans les bois, il réveille par accident, le cadavre d’une mystérieuse mariée qui l’emmène au Royaume des Morts.

Pendant son voyage, sa promise, Victoria l’attend désespérément dans le monde des vivants.

Bien que la vie au Royaume des Morts s’avère beaucoup plus colorée et joyeuse que sa véritable existence, Victor découvre que rien au monde, pas même la mort, ne pourra briser son amour pour sa femme.

Mon Opinon :

Je n’ai pas pu aller le voir au ciné et je n’ai pas encore le dvd mais j’espère le voir rapidement =D ! Une fois de plus Johnny Deep fait partir du film d’animation Wink Il prête sa voix à l’un des personnages =) De plus Danny Elfman prêta sa voix à l’un des personnages et encore une fois il signa la Bo =)

http://www.tim-burton.net/

Publicités
Catégories : Cinéma | 2 Commentaires

Amélie Nothomb – Stupeur et tremblements

Amélie Nothomb – Stupeur et tremblement

ISBN : 2 – 253 – 15071 – 1


– Je ne pense pas que je sois si bête.
– Il faudrait savoir; vous êtes soit une traîtresse, soit une demeurée : il n’y a pas de troisième possibilité.
– Si, il y en a une : c’est moi. Il y a des gens normaux qui se révèlent incapables de recopier des colonnes de chiffres.
– Au Japon, ce genre de personnes n’existe pas.

Quatrième de couverture :

Stupeur et tremblements Au début des années 90, la narratrice est embauchée par Yumimoto, une puissante firme japonaise. Elle va découvrir à ses dépens l’implacable rigueur de l’autorité d’entreprise, en même temps que les codes de conduite, incompréhensibles au profane, qui gouvernent la vie sociale au pays du Soleil levant. D’erreurs en maladresses et en échecs, commence alors pour elle, comme dans un mauvais rêve, la descente inexorable dans les degrés de la hiérarchie, jusqu’au rang de surveillante des toilettes, celui de l’humiliation dernière. Une course absurde vers l’abîme – image de la vie -, où l’humour percutant d’Amélie Nothomb fait mouche à chaque ligne. Entre le rire et l’angoisse, cette satire des nouveaux despotismes aux échos kafkaïens a conquis un immense public et valu à l’auteur d’Hygiène de l’assassin le Grand Prix du roman de l’Académie française en 1999.


Il y a quelques années, deux personnes m’ont parlé du phénomène Amélie Nothomb. Ma prof de Français et la mère d’un ami, elle aussi prof. Connaissant mes envies de lectures, elles m’incitèrent à lire l’un des romans d’Amélie. En librairie, je fut touchée par la première et la quatrième de couverture du roman : Stupeur et Tremblement. Mais d’autant plus lorsque le libraire m’annonça que c’était un roman autobiographique. Choix fait, ce sera mon premier Nothomb. La lecture fut simple, drôle, ironique et touchante. Bien que l’auteure fut embaucher à Yuminoto, pour sa capacité à comprendre la langue Japonaise de fil en aiguille elle se retrouve à devoir ne plus la comprendre. Pire que cela même, elle finit par devenir « nettoyeuse de chiottes » cependant elle n’hésite pas à rire d’elle même quant aux bêtises qu’elle fait. Ou à sa simple incapacité à réunir des chiffres. A travers ce roman, nous pouvons remarquer la différence sociale entre les pays occidentaux et le Japon. La façon de vivre et l’emploi est vue de manière différente d’un pays à l’autre.

Très bon roman, je l’ai énormément apprécié. Il m’a donné envie de lire les autres Nothomb.

Ma note ? 4/5.

Catégories : 5. Blog Lecture | Étiquettes : | 3 Commentaires

JK Rowling – Harry Potter à l’école des sorciers

ISBN : 2-07-0518426

– Je me souviens de chaque baguette que j’ai vendue, Mr Potter, répondit-il. Or le phénix sur lequel a été prélevée la plume qui se trouve dans votre baguette a également fourni une autre plume à une autre baguette. Il est très étrange que ce soit cette baguette qui vous ait convenu, car sa soeur n’est autre que celle qui… qui vous a fait cette cicatrice au front.
Harry avala sa salive avec difficulté.
– L’autre faisait 33,75 centimètres. Elle était en bois d’if. Curieux, vraiment, la façon dont les choses se produisent. Souvenez-vous, c’est la baguette qui choisit son sorcier, pas le contraire… Je crois que vous avez un bel avenir, Mr Potter… Après tout, Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom a fait de grandes choses, des choses terribles, certes, mais quelle envergure !

Histoire :

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry se révèle un sorcier doué. Mais quel est le mystère qui l’entoure ? Et qui est l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom ?

Harry Potter à l’école des sorciers a obtenu le prix Sorcières du roman 1999 et le prix Tam-Tam du livre de jeunesse 1999, catégorie Je Bouquine.

Saga :

  • JK Rowling – Harry Potter à l’école des sorciers
  • JK Rowling : Harry Potter et la Chambre des Secrets
  • Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban
  • Harry Potter et la coupe de feu
  • Harry Potter et l’ordre du Phénix
  • Harry Potter et le Prince de Sang Mêlé
  • Harry Potter et les Reliques de la Mort

Information  : Ne lire l’article que si vous avez déjà lu le tome 1 car il contient des spoilers.

Durant mes trajets en métro parisien, je me suis mise à relire le tome « Harry Potter à l’école des sorciers » de JK Rowling afin de débuter mon challenge [Re]reading Harry Potter et je l’avoue cette relecture fut un réel plaisir. J’ai découvert l’univers d’Harry Potter en 2003 via la bibliothèque.

Véritable rat de bibliothèque je ne savais plus quoi emprunter jusqu’à ce que la bibliothécaire me conseille Harry Potter à l’école des sorciers. Je l’avais emprunté mais dès la lecture du premier chapitre le livre s’était retrouvé à même le sol. Je n’aimais pas ce premier chapitre qui était long. Il manquait cette petite chose qui tient le lecteur… J’ai donc abandonné le bouquin jusqu’au lendemain car je n’avais rien d’autre à lire et enfin de compte… Premier chapitre passé, je me suis précipité dès le lundi afin d’emprunter le tome 2 & 3. Eh oui vous l’aurez compris je n’ai connu la saga que très tard, à la sortie du livre : Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban.

Aujourd’hui, après la énième relecture de ce roman j’ai enfin compris ce pourquoi je n’ai jamais accroché à ce premier chapitre. Aujourd’hui encore il m’éxaspère pour ces petites répliques :

Rien, je me disais que… peut-être… ça avait quelque chose à voir avec… sa bande…

Vernon Dursley

Tout cela avait-il un lien avec les Potter ? Si c’était le cas… S’il s’avérait qu’ils étaient parents avec des… Non, il ne pourrait jamais le supporter.

Vernon Dursley

Les Potter savaient parfaitement ce que Pétunia et lui pensaient des gens de leur espèce…

Vernon Dursley

Je les ai observés toute la journée. On ne peut pas imaginer des gens plus différents que nous.

Minerva McGonagall

Oh, heureusement que ce cher Dumbledore fait apparition dans ce premier chapitre afin d’y mettre quelques touches d’humour :

Heureusement qu’il fait nuit. Je n’ai jamais autant rougi depuis le jour où Madame Pomfresh m’a dit qu’elle trouvait mes nouveaux caches-oreilles ravissants.

Même si je le pouvais, je ne le ferais pas. Les cicatrices sont parfois utiles. Moi-même, j’en ai une au-dessus du genou gauche, qui représente le plan exact du métro de Londres.

Cette relecture fut un réel plaisir comme je l’ai dis plus haut pour plusieurs raisons.

La première je me suis retrouvée adolescente à vibrer avec Harry, Ron et Hermione afin de suivre leur aventure et mésaventure. A suivre de loin le personnage de Severus Rogue qui m’intriguait déjà dès le premier tome, et croyait moi Severus est le personnage le plus intriguant de la saga. Mais chut, je ne dirais rien de plus afin de laisser le plaisir aux lecteurs de tout découvrir comme moi j’ai pu le découvrir au fil du temps. Mais sachez que Sirius et Severus sont mes personnages préfèrés et je me fâche dès que quelqu’un dis du mal d’eux lol.

Deuxièmement, je me passais la représentation cinématographique en même temps dans ma tête. Ce film j’ai dû le voir une vingtaine de fois ci ce n’est plus.. Pour preuve, ma mère m’a acheté ce coffret collector sorti en 2002 et j’ai tellement regardé le film que le dvd en a pris un coup. Il bloque à la fin, lors de la remise de la coupe des quatre maisons gagné par Gryffondor. Merci Neville ! Oui j’ai décidé de remercier Neville. Pourquoi ? Car ce personnage n’est pas assez mis en avant ! Mis à part dans les deux derniers tomes. Mais chut, une fois de plus je n’ajouterai rien.

Troisièmement, cette relecture ma rappellé mes débuts sur internet mon pseudo était à l’époque Hermione Black car c’était les deux personnages qui me représentait le mieux. De là un surnom m’a été donné par un ami (Jad) « Hermimi » et il me suit depuis tant d’années déjà. De plus j’ai pu rencontrer des personnes merveilleuses via cette saga. A titre d’exemple ? Aurélie ! Elle vit en Suisse, je la connais depuis fin 2003 et au fil des années notre amitié ne s’est pas estompé. Bien au contraire.

M’enfin, pour en revenir au roman en lui même, avouez que les épreuves mises en place pour protéger la Pierre Philosophale sont étranges. Un chien à trois têtes : Touffu, dont Hagrid avoue en pleine conversation qu’il suffit de lui jouer un petit air de musique afin de l’endormir. Oh tiens, n’a-t-il pas offert une flûte grossièrement taillée dans du bois à Harry pour son noêl ? Ensuite, le filet du diable du professeur Chourave, celle-ci n’a t-elle pas parlé de cette plante dans ses cours ? Puisque Hermione le dit elle même

Qu’est-ce que nous a dit le professeur Chourave, déjà ? Elle aime l’humidité et l’obscurité.

Puis Flitwick à ensorceler les clefs en mettant des balais à disposition afin de trouver la clef en question. Là dessus, je ne trouve rien à répliquer mis à part que l’épreuve n’est pas terrible. A la suite, McGonagall à ensorceller un jeu d’echec. Ron bon joueur a sû faire remporter l’équipe à Harry et Hermione. D’ailleurs saluons le courage dont il a fait preuve afin de se sacrifier. Puisqu’après tout Hermione et Harry étaient inquiet pour lui.

– Tu crois qu’il… commença Hermione.
– Ne t’inquiète pas, il n’est pas blessé, assura Harry en essayant de s’en convaincre lui-même.

Ensuite vient le troll de Quirrell qui s’avère être déjà assomé. Puis les potions de Rogue et son énigme.

A d’ailleurs, le troll de Quirrell parlons-en. Etrange que deux grands sorciers tels que Dumbledore et Voldemort (oups pardonnez-moi ! Peut-être préférez vous : Celui-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom. Personnellement moi pas. J’aime les mauvais garçons. Et Voldemort je l’adore ! Oui j’assume !) aient laissés Quirrell protéger la Pierre Philosophale avec l’entrée d’un troll. En effet, il a fait entrer un troll dans le château à Halloween, ainsi il montrait sa signature et pas difficile de le repérer…

Enfin, concernant Nicolas Flamel saviez-vous que qu’en 1407 il fit bâtir diverses demeures et qu’aujourd’hui l’une d’elle est toujours existante à Paris ? Elle se situe 51 rue Montmorency dans le troisième arrondissement. Baptisée aujourd’hui « maison de Nicolas Flamel », bien que ce dernier n’y ait jamais habité, elle est réputée être l’une des plus anciennes demeures de Paris. Je pense aller me ballader dans cette rue dans les temps à venir.

Autrement, ce premier tome n’est pas passionnant comparé aux autres tomes de la saga mais il est cependant indispensable. C’est lui qui nous présente les personnages & lieux. On découvre l’amitié naissance entre Harry, Hermione et Ron. Ainsi que l’histoire tournant entre Harry & Voldemort. Un livre incontournable à lire… Un livre, une saga qui m’aura suivit et fait vibrer au fils des années… Je vous donne rendez-vous dans un mois afin de voir ma fiche lecture du second tome : Harry Potter et la chambre des secrets .

Je conclurai mon article sur quelques mots :

Nigaud ! Grasdouble ! Bizarre ! Pinçon ! Je vous remercie !

Catégories : 5. Blog Lecture, Saga Harry Potter | Étiquettes : , , , , | 9 Commentaires

Challenge ABC 2010

Dans un premier temps, je reprend ma liste du Challenge ABC 2009 car je n’avais pas du tout pris le temps de faire le challenge car je me déplaçais partout en France pour le travail alors j’avais mis la lecture de côté…  Aujourd’hui, ma bibliothèque ne me permet pas de remplir toutes les lettres de l’alphabet. Certains auteurs de celle-ci répondent aux critères. Comme par exemple Yann Queffélec pour le Q mais pour le moment je ne suis pas tenter. Les manques pourront être comblés au fil du temps via mes balades sur les blogs, sur le net ou encore dans les librairies. Sachant que j’ai encore un livre qui m’attend bien sagement sur la table de chevet : L’épée de vérité de Terry Goodkind. Enfin, une bande dessinée de mon frère m’attend : Le dessinateur de Trolley & Erroc & Dimberton. Pour la première fois de ma vie je vais aller piocher volontairement dans un livre d’autrui. Sinon j’achète, je n’emprunte jamais.

  • A : Patrick Poivre d’Arvor : Lettre à l’inconnue (PAL)
  • B : Dan Brown : da vinci Code (PAL) (LU)
  • C : Lewis Carroll : Les aventures d’Alice aux pays des merveilles
  • D : Roald Dahl : Sacrées sorcières (PAL)
  • E : Breat Easton Ellis : Moins que Zéro (PAL)
  • F : Follett Ken : Code Zéro (PAL)
  • G : Anna Gavalda : Ensemble c’est tout (PAL)
  • H : Humbert Vincent : Je vous demande le droit de mourir
  • I :
  • J : Japrisot Sébastien – Un long dimanche de fiançaille (PAL)
  • K : Stephen King : Coeur Perdu en atlantide (PAL)
  • L : Primo Levi : Si c’est un Homme (PAL)
  • M : Meyer Stephenie : Fascination (PAL) (LU)
  • N : Nothomb Amélie : Acide Sulfurique
  • O
  • P : Lolita Pille : Crépuscule Ville
  • Q :
  • R : JK Rowling : Les contes de Beedle le Barde (PAL) (LU)
  • S : Oedipe Sophocle (PAL)
  • T : Hunter S Thompson : Las Vegas Parano
  • U : Udall Brady : Le destin miraculeux d’Edgar Mint (PAL)
  • V : Voltaire : Candide ou l’optimisme (PAL)
  • W : Bernard Werber : Les Thanatonautes (PAL)
  • X
  • Y
  • Z : Zola – Germinal

PAL = Pile A Lire

Il n’est pas à exclure que ma liste se modifiera au fil du temps.

  • Mars 2010 : 3 sur 24
Catégories : 5. Blog Lecture, Défis | Étiquettes : | Poster un commentaire

Scott Westerfeld – Uglies

Scott Westerfeld – Uglies

ISBN : 2266159240

– Oh, alors ton prochain projet consiste à te faire tuer. Ca sera encore plus fort que ton truc actuel.

– Quel truc ?

Peris roula des yeux.

– Ce coup fumant qui consiste à rester moche. Drôlement mystérieux.

Quatrième de couverture :

– Dans le monde de l’extrème beauté, les gens normaux sont en danger. –


Tally aura bientôt 16 ans. Comme toutes les filles de son âge, elle s’apprête à subir l’opération chirurgicale de passage pour quitter le monde des Uglies et intégrer la caste des Pretties. Dans ce futur paradis promis par les Autorités, Tally n’aura plus qu’une préoccupation, s’amuser… Mais la veille de son anniversaire, Tally se fait une nouvelle amie qui l’entraîne dans le monde des rebelles. Là-bas, elle découvre que la beauté parfaite et le bonheur absolu cachent plus qu’un secret d’État : une manipulation. Que va-t-elle choisir? Devenir rebelle et rester laide à vie, ou succomber à la perfection?

Véritable phénomène aux États-Unis, ce premier tome de la série Uglies a reçu plus de vingt récompenses, dont celle du Meilleur livre pour jeunes adultes 2006 de l’American Library Association.

– Uglies a reçu le Grand Prix de l’imaginaire 2008 catégorie jeunesse –

La Saga de Scott Westerfeld :

  • Tome 1 : Uglies
  • Tome 2 : Pretties
  • Tome 3 : Specials
  • Tome 4 : Extras
  • Tome 5 : Secrets

  • Lorsque j’ai vu la première de couverture, j’ai de suite lu la quatrième de couverture. Celle-ci me tentais mais il me manquait ce « petit quelque chose » qui vous pousse à laisser un livre en rayon ou à l’acheter de suite. C’est pourquoi il est resté en rayon. Après quelque recherches sur internet le livre m’attirait de plus en plus. C’est pourquoi je suis allée l’acheter. Malheureusement, je n’arrive pas à le finir. Bien que je m’attache au personnage central : Tally, je trouve l’histoire longue, pour ne pas dire ennuyeuse. Le style d’écriture me semble basique et enfantin. Quand je lis le livre je ne peux m’empêcher de penser à mon frère de 17 ans qui s’amuse à dire à ma soeur de trois ans : « T’es moche » et elle lui réplique : « Nan, j’suis belle ! C’est toi est moche ». Voilà… Je pensais tomber sur un livre quelque peu fantastique, critique d’une société de sur-consommation. D’une société qui cherche sans cesse la perfection et « l’immortalité ». C’est quelque peu cela, mais le style d’écriture m’ennuie à mourir. J’ai fermé le livre, je suis à la page  223 sur 432. Je le réouvrirai très certainement dans plusieurs mois afin de connaître le fin mot de l’histoire. Afin de savoir si Tally est restée moche ou si elle a succombé à la tentation de la beauté.

    Le livre n’étant pas fini, il serait donc anormal que je le note.

    Catégories : 5. Blog Lecture | Étiquettes : | 5 Commentaires

    Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.